Le Mag TV

John Carpenter

Préparez Halloween avec le maître du cinéma de l'épouvante

Chaque vendredi soir

John Carpenter

Scénariste, réalisateur, compositeur et même parfois monteur de ses propres films, John Carpenter est un auteur complet. Film après film, il a dessiné une œuvre singulière, politique et sociale, à l'image de ses héros les plus célèbres. Au programme : 8 films et un documentaire inédit et exclusif.

Le vendredi 6 octobre, une soirée spéciale consacrée au maître.

- 20h15 : « John Carpenter : l'héritage musical » (2017). Dans ce documentaire produit par TCM Cinéma et Rockyrama, des artistes comme The Shoes, Zombie Zombie, Carpenter Brut et Rob évoquent l'influence du cinéaste sur leur musique.

- 20h45 : Christine (1983) avec Keith Gordon, John Stockwell,  Alexandra Paul.

D'une commande et d'une transposition du fameux roman de Stephen King, Carpenter accouche d'un film très personnel. Dans ce « teen movie horrifique », il va jusqu'à imaginer une scène quasi érotique de strip-tease mécanique, au cours de laquelle la voiture se reconstruit elle-même devant les yeux d'un adolescent fasciné par ses courbes. Symbole de l'American way of life de sa jeunesse, Christine est aussi un film éminemment rock'n'roll dans lequel il laisse aller son goût pour le rock des années 50 et 60, agrémentant sa B.O de tubes de Ritchie Valens, Little Richard, Buddy Holly...

- 22h35 : Prince des ténèbres (1987) avec Donald Pleasence, Jameson Parker, Victor Wong.

C'est le second volet d'une trilogie de l'Apocalypse avec The Thing et plus tard L'Antre de la folie. Dans ce film d'épouvante, oppressant, hanté de visions apocalyptiques, où les vers, les fourmis et autres insectes rampent sur les corps et les visages des êtres possédés, le Mal, qui veut se réincarner à travers une enveloppe humaine, est entièrement célébré dans une église par une horde de dévots sataniques et mystiques.

Le vendredi 13 octobre

- 20h45 :The Thing (1982) avec Kurt Russell, Wilford Brimley, T.K. Carter.

« La chose » est un monstre sans identité, mais capable de dupliquer sa proie aux termes de métamorphoses spectaculaires et particulièrement répugnantes. Filmé dans le décor anxiogène du huis clos d'une base scientifique en Antarctique, Carpenter utilise ici les moyens les plus considérables de toute sa carrière. Il est épaulé par une équipe technique de haute volée avec, entre autres, le maquilleur Rob Bottin et le maître du matte painting Albert Whitlock.

- 22h35 : New York 1997 (1981) avec Kurt Russell, Lee Van Cleef, Donald Pleasence.

John Carpenter se méfie des groupes. Résistants ou assaillants, l'individu perd son individualité dans le groupe. Emergent donc des héros et des rebelles à l'image du plus légendaire de tous : Snake Plissken (Kurt Russel, l'acteur fétiche du cinéaste), bandeau à l'œil, treillis militaire, grosses bottes, tatouage de cobra sur le ventre. Ici c'est à chacun de se débattre pour vivre dans un New-York tombé dans le chaos.

Le vendredi 20 octobre :

- 20h45 : Starman (1984) avec Jeff Bridges, Karen Allen, Charlie Hughes. Dans ce film on découvre un John Carpenter plus romantique et rêveur, proche de l'univers de Spielberg et son « E.T. ». Starman, c'est une sublime histoire d'amour par-delà le temps et l'espace, avec Jeff Bridges en réplique extraterrestre de l'être aimé par Karen Allen.

- 22h40 : Le Village des damnés (1995) avec Christopher Reeve.

Remake d'un célèbre film anglais de Wolf Rilla, Carpenter transpose l'intrigue aux Etats Unis. Cette fois, le mal absolu s'est glissé dans le corps de charmants petits bambins aux cheveux blancs métalliques, qui sèment la terreur par télékinésie dans un village. Le rôle du prêtre vengeur est interprété par Mark Hamill, le héros de Star Wars.

Le vendredi 27 octobre

- 20h45 : Vampires (1998) avec James Woods, Daniel Baldwin, Sheryl Lee campent une bande de mercenaires chargés de tuer des vampires et, en particulier, le plus coriace de tous : le premier vampire de l'histoire, un prêtre hérétique. À la tête de la bande, James Woods, vieux cowboy armé d'une arbalète dont les parents ont été mordus par des vampires. Carpenter adore les westerns et l'horreur. Ici, il mélange les deux genres avec brio.

- 22h35 : Fog (1980) avec Adrienne Barbeau, Hal Holbrool, Janet Leigh. A la veillée d'un feu de bois, un vieux marin narre une histoire cauchemardesque à des enfants terrifiés. En quelques secondes, Carpenter montre ce que sera exactement son film : un conte à faire peur. En quelques phrases, il a exposé la teneur de son intrigue : l'histoire d'un groupe de marins zombies venu se venger de ceux qui ont provoqué jadis leur naufrage.

De quoi finir ce cycle avec toute l'horreur et la frayeur si chères à John Carpenter qui mérite le titre de grand maître !

  • En vidéo
  • En images

John Carpenter

  • info
  • photos
Chargement en cours
Christine
Starman
Le village des damnés
Vampires
Chargement en cours
Christine
Christine

Vendredi 6 octobre 20h45

1/5

Autres diaporamas

Sur le même sujet Horreur