ciné séries

le meilleur du cinéma et des séries

pas encore abonné ?
Pourquoi j'ai pas mangé mon père
Pourquoi j'ai pas mangé mon père Mardi 14 février à partir de 20h45
  • 59

Les aventures simiesques de Jamel Debbouze !

Premier film européen tourné totalement en motion capture, Pourquoi j’ai pas mangé mon père est une libre adaptation du roman éponyme de Roy Lewis.
Les personnages, l'intrigue et le message du film n'ont que peu de rapport avec l'œuvre originale, mais le film permet au réalisateur de faire passer quelques messages sur l’évolution de l’homme.

 

L’histoire ? Edouard est le fils aîné du roi des Simiens. En raison de son aspect chétif, il est éloigné de sa tribu. Il va découvrir la vie en compagnie de son ami Ian. Ensemble, ils vont apprendre à dompter le feu, à chasser pour survivre. Ils vont découvrir la modernité de la vie qui s’offre à eux, mais aussi les sentiments comme l’amour, l’espoir et peu à peu la foi en une certaine égalité des êtres.

 

Le motion capture mélange habilement traits humains réels et personnages simiesques. On s’amuse à reconnaître Jamel, mais aussi Mélissa Theuriau son épouse à la ville, Arié Elmaleh ou bien encore Christian Hecq. Grande trouvaille de ce film, la technologie utilisée permet à Louis de Funès de faire une apparition plus de 30 ans après sa mort. Jamel Debbouze  expliquait à la sortie du film : "L’IRCAM a développé un logiciel pour le film afin de récupérer dans les archives le plus de phonèmes possibles pour récréer sa voix. Un travail de titan pour un titan de la comédie"

 

A travers l'histoire d'Edouard, banni pour sa différence, Djamel a voulu évoquer un problème de société toujours très présent aujourd'hui : l'exclusion des habitants des banlieues et plus généralement des personnes jugées trop différentes ou non conventionnelles. D’où le rajout du « pas » au titre original (Pourquoi j’ai mangé mon père) afin d’accentuer le refus des conventions et le refus de subir la vie, mais plutôt de la prendre en main.

 

Faire réfléchir les gens sur la société d’aujourd’hui tout en les faisant rire, c’est le pari gagné de Jamel Debbouze !