Le Mag TV

Face à face Julien Brun

Spécial Europa League

Une nouvelle saison 2017-2018 où Lyon, Nice et Marseille sont engagés.

Face à face Julien Brun

Des chances pour les Français ?

Julien Brun, journaliste sur beIN SPORTS, nous présente la saison de Ligue Europa 2017-2018 où Lyon, Nice et Marseille sont engagés.

Trois clubs français sont engagés cette saison en Ligue Europa (Lyon, Nice et l'OM). Comment jugez-vous leur tirage ?

On pouvait imaginer qu'en étant dans le chapeau 1, Lyon serait le plus épargné. Et au final, ils se retrouvent avec le « pire » tirage. Prendre un club anglais et italien, ce n'est pas gagné mais en même temps ça peut forcer l'OL à se sublimer. Les Lyonnais vont entrer tout de suite dans le vif du sujet. Jouer face à Everton cette saison a un côté encore un peu plus enthousiasmant avec le retour de Rooney. L'Atalanta a de son côté été l'invité surprise la saison dernière en Serie A, sans individualité mais avec un groupe qui fonctionne bien. Mais étonnamment ma plus grande crainte pour Lyon, c'est Limassol. Un club chypriote, ça ne rappelle pas de bons souvenirs à l'OL (NDLR : élimination face à Nicosie en huitièmes de finale  de la Ligue des Champions en 2012). Il ne doit pas rester beaucoup de joueurs qui ont connu ce match mais cela reste un moment traumatisant pour le club.

Nice a pour sa part hérité d'un groupe très homogène. Le déplacement en Italie, face à la Lazio, a un côté « derby » pour les Niçois, ce sera un match chaud et prestigieux. Zulte Waregem est un club belge dont on n'entend pas parler et qui pourtant réalise de belles choses ces dernières saisons. On connait un peu moins le Vitesse Arnhem mais c'est quand même un tirage où on se dit que Nice doit pouvoir aller chercher un des deux premières places. Attention tout de même à ne pas se rater lors des premières journées car on sent que cette équipe niçoise se cherche encore un peu.

Même constat pour l'OM qui est dans un groupe équilibré.  Il faudra se méfier de Guimares. Les équipes portugaises réalisent très souvent de bons parcours en Ligue Europa. On a vu lors du barrage face à Domzale que le public marseillais avait vraiment envie de s'enflammer de nouveau. Mais cela peut aller dans les deux sens. Une série de mauvais résultats replongerait les supporters olympiens dans la désillusion alors qu'ils ont de grands espoirs cette saison. Là aussi les premières journées pour Marseille seront cruciales.

A l'heure actuelle, l'OM est-il assez armé pour jouer sur plusieurs tableaux ?

Au moment du tirage, on peut se dire que l'OM n'a pas encore l'effectif nécessaire pour être compétitif sur les deux tableaux. Il leur manque quasiment un joueur par ligne pour pouvoir vraiment jouer le jeudi soir et le dimanche en Ligue 1. Il faudrait notamment soulager Luiz Gustavo au milieu de terrain mais aussi Valère Germain en attaque. Les dirigeants marseillais le savent et travaillent dessus. Il leur reste une semaine. En se qualifiant officiellement pour la phase de groupes, c'est devenu une nécessité.

La finale de la Ligue Europa se jouera à Lyon le 16 mai prochain. Une source de motivation supplémentaire pour les Gones, demi-finalistes de la dernière édition ?

Je suis persuadé que les Lyonnais y penseront. Mais ce n'est pas évident d'être dans cette situation-là. On se souvient en 2014, la finale était à Turin. La Juventus avait été reversée de la Ligue des Champions en Ligue Europa et apparaissait comme la grande favorite. Alors que les Turinois avaient pour réel objectif de remporter le trophée chez eux, ils se sont fait sortir en demi-finales.

La Ligue Europa est bien sûr un objectif pour Lyon et le fait de jouer la finale à la maison sera forcément dans un coin de leur tête. Mais c'est une compétition tellement longue et soumise aux aléas de la Ligue des Champions qu'il ne faut pas se mettre la pression d'entrée. Imaginons qu'en seizièmes de finale le Barça, le Real, le PSG ou le Bayern arrive dans la compétition, tout sera complétement chamboulé. 

Eliminés des barrages de la Ligue des Champions, les Niçois vont retrouver une compétition plus adaptée à leur niveau. Que peuvent espérer les Aiglons ?

La saison dernière, Lucien Favre été parvenu à optimiser au maximum l'équipe. Est-ce qu'ils sont capables de rééditer ça cette année en sachant que plusieurs joueurs sont partis ? C'est la principale interrogation. L'année dernière, la Ligue Europa n'était pas leur priorité et ils avaient misé sur le championnat. Cette saison, ils feront peut-être le choix inverse sachant que des joueurs comme Sneijder et Balotelli peuvent se sublimer en Coupe d'Europe.

Plus généralement qui sont les favoris de cette édition 2017-2018 ?

Pour l'instant, deux équipes se détachent : Milan et Arsenal. Les Milanais ont réalisé un gros mercato avec pas moins de 200 millions d'euros dépensés cet été. Ils ont vraiment l'ambition de redevenir le grand Milan. Reste à savoir combien de temps ça va prendre pour imbriquer les pièces du puzzle. Arsenal aussi est un favori mais... Au vu de la qualité et l'expérience de l'effectif, les Gunners sont forcément taillés pour aller loin. Mais l'objectif majeur d'Arsenal cette saison c'est le championnat et retrouver une place en Ligue des Champions. Le but est vraiment de se rattraper et faire mieux que la saison dernière. Ils ne vont pas laisser couler la Ligue Europa mais ce n'est pas leur priorité. L'objectif Ligue Europa le deviendra dans l'esprit d'Arsene Wenger à partir des huitièmes ou des quarts, s'ils y parviennent.