Le Mag TV

C'est quoi cette mamie ?!

Inédit TV

Il y a quelque chose de pas net là-dessous !

Mercredi 6 janvier à 20h40


Souvenez-vous, Bastien est au centre d'une famille recomposée avec six demi-frères et sœurs : Clara, Eliott, Oscar, Léopoldine, Juliette et Gulliver, huit parents : Sophie, Philippe, Madeleine, Claude, Hugo, Babeth, Agnès et Paul. Et bien sûr, il fallait compter sur autant de maisons !
Alors, les gamins avaient modifié la donne, ce ne serait plus eux qui changeraient de maison, mais les parents qui auraient un droit de visite.

Après avoir squatté l'appartement de la grand-mère pendant deux ans, il est temps, à l'heure des vacances, de se séparer et de partir chacun de son côté avec ses parents respectifs. Tous sauf Gulliver ! Pour lui ce sera direction le bord de mer, chez grand-mère Aurore.
Mais Aurore vit plutôt la nuit. Cette grande excentrique sort en boîte, se baigne nue et ne rechigne pas à fumer un petit joint. Et surtout, elle ne veut pas qu'on l'appelle mamie, ça lui colle des rides !
Gulliver doit aussi s'adapter à deux règles : avant 14 heures, il ne doit pas compter sur elle et après 17 heures, c'est l'apéro.
C'en est trop pour la fratrie qui prend fait et cause pour le petit dernier et débarque chez elle. À leur tour de lui mener la vie dure !
Qui a dit que le pire était à venir ?

"C'est quoi cette Mamie ?!" est la suite de "C'est quoi cette famille ?!", sorti en août 2016. Il avait réuni près de 800.000 spectateurs.
À 71 ans, Chantal Ladesou trouve enfin son premier rôle principal où elle peut laisser s'exprimer tout son humour et sa folie.
Elle a déclaré « J'avoue que c'était la première fois qu'on m'offrait un premier rôle au cinéma. Après une bonne trentaine de films, dans des personnages secondaires, mon petit ego d'actrice s'en était trouvé bien revigoré ! ».
Pour le plaisir de tous !

Réalisé par Gabriel Julien-Laferrière en 2019. Avec Chantal Ladesou, Julie Gayet, Lucien Jean-Baptiste...

Sur le même sujet Comédie

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

OCS sur les réseaux sociaux