Le Mag TV

Corinne Masiero

Une comédienne au parcours atypique, toujours là où on ne l'attend pas

Mardi 13 octobre dès 20h50

Il a été long le chemin de Corinne Masiero pour parvenir à la reconnaissance. Ce n'est qu'à vingt-huit ans qu'elle trouve enfin sa voie : elle sera comédienne.
Malgré les coups durs de la vie, malgré les embûches, la petite Ch'ti va réussir à imposer son franc-parler et, sans renier ses idées, elle va acquérir son statut de vedette confirmée. Elle a désormais toute sa place au théâtre, au cinéma et à télévision où elle bat des records d'audience. La France l'aime !

- À 20h50
Les invisibles
Réalisé par Louis-Julien Petit en 2019. Avec Audrey Lamy, Noémie Lvovsky, Corinne Masiero...

Elles sont des dizaines d'âge mûr passées par la rue. Elles ont connu la violence, la prison, et sont accueillies à l'Envol, un centre de jour pour femmes SDF qu'une mairie du Nord veut fermer.
Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s'occupent : falsifications, pistons, mensonges... Désormais, tout est permis !
Elles vont aussi faire preuve de désobéissance civile en décidant d'y installer un atelier thérapeutique et un dortoir dans un squat, en toute clandestinité.
L'atelier s'appuie sur la truculente Chantal, SDF et modèle de réinsertion, formée à la réparation de l'électroménager à la prison de Loos.
Corinne Masiero interprète une assistante sociale qui vient en aide aux femmes. Un rôle qui fait écho à une période difficile de sa vie.

- À 22h35
Corinne Masiero hors cadre. Réalisé par Marine Place, coproduit par Les Docs du Nord et Pictanovo.

Corinne est née dans le Nord, à Douai dans les années 60. Après un tour d'Europe l'été de ses 15 ans et un Bac littéraire, elle connaît ce qu'elle appelle des « accidents de parcours ».
Il lui arrive alors des choses, les unes après les autres, qui l'amènent à vivre comme elle dit, des « trucs pas rigolos », des agressions. Et dans ce système imposé par la rue, elle passe parfois d'agressée à agresseur.
S'ensuivent pour elle des jours où il faut sans cesse lutter pour vivre, pour manger, pour dormir, pour ne pas être violée.
La vie des femmes dans la rue est un calvaire. Elle le découvre pendant plusieurs années, volant pour survivre, vendant son corps pour une nuit au chaud ou pour manger.
A 28 ans, elle rencontre des gens qui lui montrent qu'une autre issue est possible.
En 20 minutes, comme elle le raconte, sa vie change.
C'est sur un plateau de théâtre.
Face à des gens en attente, elle découvre qu'elle a le droit d'être debout, de parler et d'exister et ne va plus rien lâcher. C'est le début d'une carrière prolifique qui va la mener jusqu'aux César.
Elle acquiert la reconnaissance du grand public avec "Capitaine Marleau", la série aux audiences inouïes.
Mais elle n'oublie pas ses combats de tous les jours, comme celui des Gilets Jaunes avec qui elle défile régulièrement.
Et comme elle aime à le dire : « Le peuple c'est tout le monde, les riches comme les pauvres, alors voilà, faut arrêter de dire des conneries ».

À voir sur Ciné+ Club, une chaîne du bouquet Ciné Série Max sur le canal 63 de la TV d'Orange.

Sur le même sujet Comédie Documentaire

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

Les nouveautés de la TV d'Orange

OCS sur les réseaux sociaux