Le Mag TV

John Landis

Le meilleur du cinéaste culte des années 80 avec Eddie Murphy, Michelle Pfeiffer et les Blues Brothers

Chaque vendredi dès 20h45

Fin 1983, Michael Jackson se transformait en loup-garou dans le clip de Thriller. Ce court-métrage de 14 minutes réalisé par John Landis  marquait les esprits avec ses effets spéciaux novateurs. Aux commandes, le cinéaste britannique, infatigable, tournait aussi 9 films durant les années 80. Il s'essaya à différents styles mais toujours avec une marque de fabrique reconnaissable : humour, carambolages, non-sens et horreur. Au programme :
 
- Un prince à New-York (1988)
Son Altesse royale Akeem de Zamunda souhaite épouser la femme idéale. Accompagné de son cousin Semmi, il débarque dans le Queens, quartier cosmopolite de New York. Leur recherche va s'avérer plus compliquée que prévue..
Le duo Arsenio Hall - Eddie Murphy, star planétaire depuis "Le Flic de Beverly Hills", fonctionne à merveille. Ils incarnent à eux deux sept personnages : les bavards du salon de coiffure, un pasteur, le travesti... Un divertissement sans pareil avec Samuel L. Jackson et Donna Summer.

- Les Blues Brothers (1980)
Costumes et lunettes noirs, les frères Blues (Dan Aykroyd, "SOS Fantômes", "1941" et John Belushi, "1941") doivent récolter honnêtement 5000 dollars pour sauver l'orphelinat catholique où ils ont été élevés. Pas évident pour d'anciens malfrats de rester dans le droit chemin.
John Landis signe une comédie musicale déjantée avec un parterre de stars "soul and blues" : Cab Calloway,  Ray Charles, Aretha Franklin, James Brown. Carrie Fisher, l'héroïne de Star Wars, déborde d'une imagination explosive pour se débarrasser de nos deux compères.

- Trois Amigos !
(1986)
Mexique, 1916. Carmen, une señorita désespérée décide de faire appel aux légendaires 3 Amigos pour délivrer son village du cruel hors-la-loi, El Guapo. Connus de tous comme de fiers et valeureux combattants, ces trois cow-boys ne sont en fait que des acteurs d'opérette...
Steve Martin, Chevy Chase et Martin Short, le trio comique s'en donne à cœur joie dans ce film kitsch et loufoque, qui rend hommage au western et à la comédie musicale.

- Le Loup-garou de Londres (1981)
Égarés dans la lande anglaise, David et Jack, deux étudiants américains, sont sauvagement attaqués par une étrange bête lors d'une nuit de pleine lune. David se réveille à l'hôpital et reprend des forces, aidé par une jeune infirmière. En proie à des hallucinations, il reçoit la visite de Jack qui lui annonce une terrible nouvelle...
John Landis s'aventure dans un nouveau genre, la comédie horrifique. Il s'agit du premier film à remporter l'Oscar des meilleurs maquillages, récompense créée en 1981. Grâce aux effets spéciaux de Rick Baker, le réalisateur reçut un appel de Michael Jackson, on connaît la suite.

- Série noire pour une nuit blanche (1985)
Ed Okin (Jeff Goldblum) mène une vie  ennuyeuse, ponctuée de voitures, boulots, dodo. Tout se bouscule le jour où il découvre que son épouse le trompe. Insomniaque, il s'offre une virée nocturne et tombe sur Diana (Michelle Pfeiffer). Il décide de venir en aide à cette belle et mystérieuse blonde pourchassée par des tueurs fous et gaffeurs.
Un film couronné par le Prix spécial du jury au Festival du film policier de Cognac (1985).

Vos soirées :
- Vendredi 6 juillet 
à 20h45 Un Prince à New York et à 22h45 Les Blues Brothers
- Vendredi 13 juillet
à 20h45 Trois Amigos et à 22h45 Le Loup-garou de Londres
- Vendredi 20 juillet
à 20h45 Série noire pour une nuit blanche et à 22h45 Un Prince à New York
- Vendredi 27 juillet
à 20h45 Les Blues Brothers et à 22h55 Trois Amigos