Le Mag TV

L'incroyable histoire du facteur Cheval

Postier le jour, bâtisseur pendant la nuit

Mercredi 17 juin à 20h40

En 1879 dans la Drôme. Chaque jour, Ferdinand Cheval, facteur de Hauterives, parcourt une trentaine de kilomètres pour distribuer le courrier. Dans sa sacoche, des magazines et des cartes postales stimulent son imagination. Lorsqu'il heurte une pierre à la forme étrange, comme sculptée par la nature, il projette d'en ramasser de semblables et de réaliser un palais pour sa fille.
Le soir venu, il les entasse dans sa brouette et les déverse dans son jardin. La nuit, il les empile.
Ferdinand passe tout d'abord pour un farfelu. Sur son chantier, sans aucune règle architecturale, il polit les pierres et les assemble à l'aide de chaux. Il crée des façades peuplées de personnages mythologiques et de motifs architecturaux inspirés de tous les continents. Une œuvre inclassable, improbable synthèse des pyramides d'Egypte et des temples d'Angkor.
Totalement habité par son rêve et soutenu par sa femme Philomène et par leur petite Alice, très fière de son papa, il poursuit son œuvre qui durera pendant trente-trois ans.

Achevé en 1912, le "Palais Idéal" porte cette inscription gravée de la main de Ferdinand Cheval : "travail d'un seul homme". Chaque année, des milliers de touristes viennent du monde entier pour le découvrir. Traité d'illuminé, de « fada » par les villageois, il a finalement été reconnu comme un créateur. Le palais a été classé monument historique en 1969 par André Malraux, contre l'avis de la plupart des fonctionnaires du ministère des Affaires culturelles de l'époque. Le Ministre du Président De Gaulle l'avait alors identifié comme le seul exemple d'architecture naïve. Il est aujourd'hui une référence mondiale de l'art brut.

Drame/Biopic de Niels Tavernier / 2019 / Avec Jacques Gamblin (Ferdinand Cheval), Laetitia Casta (Philomène)

Sur le même sujet Biopic Drame

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

OCS sur les réseaux sociaux