Le Mag TV

La planète des singes

Pierre Boulle, le Français qui a inspiré Hollywood

Tous les jeudis à 20h40

En 1963 paraît le livre de Pierre Boulle : La planète des singes. Il y fait le récit des aventures de trois hommes qui explorent une planète ressemblant comme deux gouttes d'eau à la Terre. Seule différence de taille : ce sont les singes qui font la loi et réduisent les humains à l'esclavage. Traduit dans plusieurs langues, le livre parvient jusqu'à Hollywood où, cinq ans plus tard, sort le premier film d'une longue liste d'adaptations futures. Qu'elles soient cinématographiques, télévisées ou adaptées en bandes dessinées, les histoires du capitaine Taylor, de Cornélius et Zira, de Zaius et de César n'ont pas fini de susciter l'intérêt des amateurs de science-fiction.

- Jeudi 3 janvier à 20h40 : La planète des singes (1968) - 10 ans
Un film américain de Franklin J. Schaffner
Parti de la Terre en 1972, l'engin spatial Icare, avec à son bord quatre astronautes, s'écrase en 2378 sur une planète bien mystérieuse. Les trois survivants du crash, le capitaine George Taylor (Charlton Eston) et les lieutenants John Landon (Robert Gunner) et Thomas Dodge (Jeff Burton) découvrent très vite que ce monde nouveau est asservi par les singes et que l'espèce humaine est primitive. Dodge est abattu par les singes, Landon se fait capturer par des orangs-outans et Taylor, blessé à la gorge, perd l'usage de la parole. Sauvé par deux scientifiques, Zira (Kim Hunter) et Cornélius (Roddy McDowall), il retrouve la parole. Accusés de manipulations, les deux savants et le capitaine s'enfuient vers la zone interdite où chacun fera une découverte bien troublante sur son passé.

- Jeudi 10 janvier à 20h40 : Le secret de la planète des singes (1970) - 10 ans
Un film américain de Ted Post
La NASA décide d'envoyer une mission dans l'espace pour retrouver Icare et ses occupants. Le vaisseau s'écrase à son tour sur la planète des singes et l'astronaute Brent (James Franciscus), seul survivant, va faire une terrible découverte : la zone interdite. C'est dans New York en ruines que vivent des humains télépathes qui vouent un véritable culte à la bombe atomique. Brent y retrouve Taylor, prisonnier des humains mutants. Tous deux parviennent à s'enfuir mais les singes envahissent la zone interdite et l'issue ne pourra qu'être fatale.

- Jeudi 17 janvier à 20h40 : Les évadés de la planète des singes (1971) - 10 ans
Un film américain de Don Taylor

Pour échapper au terrible holocauste, le docteur Milo (Sal Mineo), Zira (Kim Hunter) et Cornélius (Roddy McDowall) s'échappent à bord du vaisseau du capitaine Taylor et reviennent sur Terre en...1973 ! Les militaires surpris par ces singes savants décident d'abord de les cacher, puis ils les révèlent au monde entier. Milo meurt dans un tragique accident. D'abord accepté, le couple cristallise peu à peu la haine, au fur et à mesure qu'il raconte ce que va devenir la Terre. Protégés par un directeur de cirque, Armando (Ricardo Montalban), Zira et Cornélius seront finalement abattus. Zira, enceinte, a eu le temps de donner naissance à un fils juste avant de mourir. Le film s'achève sur une image qui pourrait expliquer pourquoi les singes ont fini par prendre le pouvoir !

- Jeudi 24 janvier à 20h40 : La conquête de la planète des singes (1972) - 10 ans
Un film américain de Jack Lee Thompson

1990, la Terre a changé. Chiens et chats ont disparu suite à un terrible virus. Les singes sont devenus les nouveaux animaux de compagnie des humains et sont asservis. Dans la société devenue une quasi-dictature, Armando (Ricardo Montalban) a discrètement élevé Milo (Roddy McDowall), le fils de Zia et Cornélius, mais il ne supporte pas les traitements infligés à ses congénères. Il va s'échapper, changer de nom pour devenir César et prendre la tête d'un bataillon de singes en révolte contre l'espèce humaine.

- Jeudi 31 janvier à 20h40 : La bataille de la planète des singes (1973) - 10 ans
Un film américain de Jack Lee Thompson

27 années ont passé depuis la rébellion contre les humains emmenée par César (Roddy McDowall). Désormais, singes et humains vivent en parfaite harmonie sous la loi simiesque. Seul le général Aldo (Claude Akins), un gorille belliqueux, défie l'autorité de César. De plus, il voue une profonde aversion envers l'espèce humaine. Des mutants humains qui vivent dans un New York devenu totalement radioactif, envisagent d'envahir le village de César. Aldo tue Cornélius (Bobby Porter), le fils de César. Ce denier parvient à repousser les mutants qui se font massacrer par Aldo et ses troupes. Mais comme le veut l'adage « un singe ne tue pas un singe », Aldo doit affronter la vindicte de ses congénères. Réfugié dans un arbre, il en tombe et meurt. Humains et singes vont-ils à nouveau pouvoir vivre en paix ?

Rendez-vous chaque jeudi à 20h40 sur OCS Géants (canal 53) à partir du 3 janvier
.

Sur le même sujet Fantastique/SF

En ce moment sur OCS

Découvrir OCS
HP

HP

Jeudi 3 janvier à 20h40

Les nouveautés de la TV d'Orange

OCS sur les réseaux sociaux