Le Mag TV

La saga James Bond 007

Sir Roger Moore, l'espion "so british" qui aimait voyager

En juin

En 1971, après six missions de bons et loyaux services, sir Sean Connery tire sa révérence. La relève est assurée par sir Roger Moore, l’acteur iconique de Simon Templar alias "Le Saint" (1962-69) et d’Amicalement vôtre (1971). Pour l’occasion, 007 s’offre un nouveau style : désinvolte, drôle et fringant, mais toujours aussi dragueur. Autre changement, l’action se déroule simultanément aux quatre coins du globe allant même jusqu’à s’offrir une bataille rangée dans l’espace ! Et que ce serait un James Bond sans ses irrésistibles partenaires et détestables méchants.

- Vivre et laisser mourir (1973) : jeudi 2 juin à 20h50
Trois agents secrets de Sa Gracieuse Majesté disparaissent le même jour. L’agent 007 est envoyé à New York pour élucider le mystère. Il fait la rencontre de Blanche Solitaire, une jeune fille douée de pouvoirs divinatoires, au service du Dr Kananga, le tout-puissant Premier ministre de l'île de San Monique.
Des rues de Harlem jusqu’à la Jamaïque, en passant par la Nouvelle-Orléans, départ en fanfare pour ce premier opus avec Roger Moore qui retourne sur les lieux du premier exploit de Sean Connery. L’inoubliable chanson titre est signée Paul McCartney and Wings.
Réalisé par Guy Hamilton avec Yaphet Kotto, Jane Seymour, Geoffrey Holder, Clifton James, Julius Harris...

- L'Homme au pistolet d'or (1974) : jeudi 9 juin à 20h50
Le Q.G. des services secrets britanniques a reçu une balle gravée au chiffre 007. À l’origine de la menace, le redoutable tueur à gages Scaramanga, dont l’arme et les munitions sont entièrement fabriquées en or et donc indétectables. Macao, Hong-Kong, Thaïlande… James Bond se lance dans un long périple à travers l'Asie pour retrouver et affronter ce criminel aux trois tétons.
Réalisé par Guy Hamilton avec sir Christopher Lee, le grand spécialiste des méchants d'horreur ("Dracula" mais aussi le Comte Dooku dans "Star Wars") et cousin de Ian Fleming, la top-modèle suédoise Maud Adams ("Octopussy" et "Dangereusement votre"), l’acteur français Hervé Villechaize mondialement connu pour son rôle dans la série "L'Île fantastique", Britt Ekland, Clifton James…

- L'Espion qui m'aimait (1977) : jeudi 16 juin à 20h50
Deux sous-marins nucléaires, l’un russe, l’autre britannique se sont volatilisés. Les services secrets des deux pays décident alors de coopérer pour éclaircir ce mystère. Une bonne nouvelle pour 007, contraint à travailler main dans la main avec son alter ego russe, la ravissante Anya Amasova. L'enquête les conduit au Caire où ils vont devoir affronter un tueur impitoyable aux dents d'acier…
Trois nominations aux Oscars pour cet opus aquatique tourné en Sardaigne et aux Bahamas, après un passage par le Mont Asgard au Canada et les Pyramides d’Égypte. Première apparition de Richard Kiel alias Requin/Jaws, l’ennemi mémorable de 2m18 ! Notre agent quitte définitivement sa Rolex et opte pour une Seiko.
Réalisé par Lewis Gilbert avec Barbara Bach, Curd Jürgens, Caroline Munro, George Baker...

- Octopussy (1983) : dimanche 19 juin à 20h50
À Berlin-Ouest, l'agent 009 est retrouvé mort, une copie d’un œuf de Fabergé à la main. L'original, jusqu'alors possédé par les Russes, est mis en vente chez Sotheby's. James Bond suit les enchères et file l'acquéreur, Kamal Khan, un prince afghan réfugié en Inde. Notre agent secret découvre bientôt qu’il travaille avec Octopussy, une mystérieuse contrebandière qui réside dans une île peuplée de femmes.
Tourné à Berlin encore séparée par le Mur, ce complot militaire, destiné à mettre en péril la détente dans les rapports Est-Ouest, trouve sa conclusion dans un cirque itinérant. Mais avant, notre infatigable séducteur aura eu l’occasion de jouer au casino et de visiter les palais les plus somptueux palais de l’Inde (Taj Mahal, Udaipur).
Réalisé par John Glenn avec Maud Adams, Louis Jourdan, le symbole du séducteur français à Hollywood, Kristina Wayborn, Kabir Bedi, le héros de la série "Sandokan", Desmond Llewelyn…

- Moonraker (1979) : jeudi 23 juin à 20h50
"Moonraker", la navette spatiale prêtée par les Américains aux Britanniques, est détournée en plein vol. Hugo Drax, le scientifique milliardaire qui a conçu l’engin, est suspecté. L’agent 007 bénéficie de l’aide aussi gracieuse qu'inattendue de Holly Goodhead, la directrice de recherches pour Drax. Il poursuit son enquête à Venise et au Brésil, talonné par une vieille connaissance, le tueur à la mâchoire d'acier...
Un épisode digne des plus grandes sagas de science-fiction avec ses décors extravagants et ses scènes d'action démesurées, comme l’affrontement sur le téléphérique. La base spatiale imaginée par le directeur artistique Harry Lange ("2001, l'Odyssée de l'espace") a été assemblée dans les studios d’Épinay-sur-Seine.
Réalisé par Lewis Gilbert avec Lois Chiles, l'acteur franco-britannique Michael Lonsdale, Richard Kiel, Corinne Cléry, Emily Bolton…

- Dangereusement vôtre (1985) : lundi 27 juin à 20h50
James Bond est envoyé en Sibérie sur les traces de l'agent 003. Il récupère sur son cadavre une puce électronique ultrasecrète, copiée par les Soviétiques. Max Zorin, un richissime industriel, est soupçonné d'être à l'origine de la fuite. 007 s'envole pour la France, direction Paris et Chantilly pour une vente de chevaux. Sur sa route, il croise la troublante May Day…
Des gadgets et des courses-poursuites toujours aussi spectaculaires, dont celle depuis la tour Eiffel. Pour son ultime apparition dans la saga, Roger Moore affronte deux ennemis de choix : la chanteuse et mannequin Grace Jones et Christopher Walken, oscarisé pour "Voyage au bout de l’enfer" (1978).
Réalisé par John Glen avec Tanya Roberts Patrick Macnee, Patrick Bauchau...

- Rien que pour vos yeux (1981) : jeudi 30 juin à 20h50
Le Saint-Georges, un chalutier espion de la marine anglaise, sombre au large de l'Albanie. À son bord, l'ATAC, un système top secret de lancement de missiles nucléaires. Russes et Britanniques se lancent dans une course effrénée pour récupérer l’appareil. James Bond entre en scène, épaulée par la séduisante et vengeresse Mélina.
Carole Bouquet alors jeune actrice débutante, partage l’affiche avec Roger Moore dans cet épisode où l’action et le suspense atteignent des sommets en montagne (les Météores en Grèce) et sous l’océan (Corfou, les Bahamas). Les cascades à moto sont l’œuvre de Rémy Julienne.
Réalisé par John Glen avec Chaim Topol, Lynn-Holly Johnson, Julian Glover, Cassandra Harris…

Rendez-vous sur Ciné+ Classic, canal 64 de la TV d'Orange

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

OCS sur les réseaux sociaux