Le Mag TV

Le mois de l'étrange

Tremblez braves gens, les monstres vont hanter vos soirées

tous les vendredis à 20h40

OCS Géants a sélectionné les plus beaux monstres du cinéma classique avec 4 films et vous propose de découvrir leur histoire horrible ou sanguinolente. Préparez-vous à des frissons jubilatoires !

Frankenstein. Vendredi 5 octobre à 20h40
Réalisé en 1931 par James Whale. Avec Colin Clive, Mae Clarke, Boris Karloff...  
Henry Frankenstein, fils du baron du même nom a quitté l'université afin de poursuivre ses recherches de médecine. Son rêve ? Égaler Dieu en créant un homme à partir de différents morceaux de corps dérobés à la nuit tombée dans des cimetières. Pour animer ce monstre, il s'aide de l'électricité récupérée à chaque fois que la foudre s'abat sur sa demeure. Mais le monstre lui échappe et sème la terreur dans le village. Lorsqu'il tue une jeune fille, tous les habitants du coin ne veulent plus qu'une seule chose : sa mort.
Adapté du roman de Mary Shelley paru un siècle plus tôt, le génie du film réside dans le fait que ce Frankenstein-là est doté du cerveau d'un criminel afin de rajouter de l'appréhension pour le spectateur.

La fiancée de Frankenstein. Vendredi 12 octobre à 20h40
Réalisé en 1934 par James Whale. Avec Colin Clive, Valérie Hobson, Boris Karloff...  
Le monstre n'est pas mort, alors que tous les villageois le croyaient disparu dans l'incendie du moulin dans lequel il s'était réfugié. Il se cache chez un aveugle pour lequel il éprouve de la sympathie, ce dernier lui faisant découvrir les joies simples de la vie.
Le docteur Pretorius rend visite à Frankenstein et lui propose de créer une fiancée pour le monstre. Ce dernier, refroidi par sa précédente aventure, refuse. Puis il se ravise. Ensemble ils vont donner naissance à une nouvelle créature.
Réalisé 4 ans après Frankenstein, ce film, qui se veut avant tout horrible, lorgne du côté de la poésie avec la mise en avant de la relation entre le vieil ermite aveugle et l'horrible personnage joué par un Boris Karloff en grande forme.


L'Étrange Créature du lac noir. Vendredi 19 octobre à 20h40
Réalisé en 1954 par Jack Arnold. Avec Richard Carlson , Julie Adams, Richard Denning...
Une expédition ramène d'Amazonie un fossile de main appartenant à une espèce jusque-là ignorée. Un paléontologue croit avoir découvert le chaînon manquant dans l'évolution de l'homme. Une opération scientifique, menée par David Reed, Kay Lawrence et Mark Williams part pour tenter découvrir à quel monstre cette main appartient. Sur le fleuve, ils découvrent la créature bien vivante qui a trouvé refuge au fond d'un lagon. La bête tombe sous le charme de Kay Laurence, une jeune femme qui accompagne le groupe...
En octobre 1982, Eddy Mitchell et sa « Dernière Séance » ont fait renaître ce film oublié. Des millions de Français l'ont vu, en relief, à la télé grâce à des lunettes rouges et vertes !

L'homme qui rétrécit. Vendredi 26 octobre à 20h40
Réalisé en 1957 par Jack Arnold. Avec Avec Grant Williams, Randy Stuart, April Kent...
Scott Carey se détend sur le pont d'un bateau avec sa femme Louise lorsqu'il est soudainement enveloppé par un mystérieux nuage le recouvrant de paillettes étranges. Six mois plus tard, il se rend compte que ses vêtements deviennent trop grands, qu'il nage dans sa chemise. Il consulte un docteur, le verdict tombe : Scott est en train de rétrécir ! Malgré différents remèdes qui tentent de stopper sa décroissance, rien n'y fait. Le temps passe et il se résout à vivre dans une maison de poupée où le chat de la maison ou bien encore une araignée deviennent de véritables ennemis...
Après Hiroshima, la menace nucléaire sévit aux Etats-Unis. L'histoire ce cet homme touché par un nuage radioactif veut mettre en avant l'inconscience de certains savants fous. Le film vaut surtout par la qualité des effets spéciaux qui font tout autant peur au malheureux héros du film qu'au spectateur

Sur le même sujet Fantastique/SF