Le Mag TV

Raquel Welch

La bombe hollywoodienne, sex-symbol de toute une génération

Chaque vendredi à 20h40

Raquel Welch

Des films « sensuels » aux westerns, en passant par les films de cape et d'épée, Raquel Welch a su jouer de sa plastique dans les années 60/70 et devenir ainsi un mythe. Paradoxe, elle n'a obtenu qu'une seule distinction dans sa carrière : le Golden Globe de la Meilleure Actrice de comédie !

- Vendredi 2 février à 20h40 : Fantasmes. -10 ans. Réalisé par Stanley Donen en 1967.

Avec Raquel Welch, Peter Cook, Dudley Moore...

Stanley (Dudley Moore) travaille dans un fast-food de Londres. Il y est cuisinier, mais il est aussi secrètement amoureux de la serveuse Margaret (Eleanor Bron). Désespéré de ne pouvoir lui dire tout son amour, il décide de mettre fin à ses jours et de lui écrire une dernière lettre. Alors qu'il allait se pendre, il se rate, crée une inondation et se retrouve face à face avec George Spigott (Peter Cook) qui lui propose un marché en échange de son âme. Stanley pourra réaliser 7 vœux. Ce qu'il ne sait pas c'est que George n'est autre que le diable et que ses volontés seront certes exaucées, mais pas forcément comme il le croit.

Dans ce film qui met en scène les 7 péchés capitaux, le rôle de la luxure a forcément été réservé à Raquel Welch qui y fait une courte apparition.

- Vendredi 9 février à 20h40 : Une fille nommée Fathom.

Réalisé par Leslie H. Martinson en 1967. Avec Raquel Welch, Anthony Franciosa, Ronald Fraser...

Fathom Harvill (Raquel Welch), une parachutiste de haute altitude est en tournée en Europe avec son équipe américaine. Elle est approchée par le colonel Campbell (Ronald Fraser) des services secrets. Il lui propose une mission qui doit sauver le monde : récupérer le dragon de feu, pièce maitresse d'une terrible bombe. Tandis qu'elle est parachutée au-dessus de la villa où un détonateur est caché, elle ne se doute pas qu'au même moment un homme, le professeur Sérapkine(Clive Revill) sur son yacht, convoite lui aussi le funeste engin. Ils ne sont pas les seuls à le rechercher, il y a aussi Peter Merriwether (Anthony Franciosa), un détective privé chargé de rendre l'objet à ses légitimes propriétaires chinois.

Véritable parodie des James Bond en version féminine, le film permet à Raquel Welch de mettre en avant ses atouts physiques (la descente d'un escalier dans les rues de Malaga en bikini vert pomme vaut le détour), mais aussi son sens de la comédie.

- Vendredi 16 février à 20h40 : Les 100 fusils

Réalisé par Tom Gries en 1969. Avec Raquel Welch, Burt Reynolds, Jim Brown...

Au Mexique en 1910, un policier noir américain Lyedecker(Jim Brown) prend fait et cause pour les Indiens opprimés par le gouvernement. Les Yaquis sont sous le joug des colons espagnols. Il va aider l'homme qu'il recherchait, Joe Herrera (Burt Reynolds) à leur procurer 100 fusils pour qu'ils puissent se rebeller contre les atrocités du Général Verdugo (Lorenzo Lamas). Lyedecker tombera également sous le charme d'une belle Yaqui : Sarita (Raquel Welch).

A noter que le film est resté célèbre dans les annales du cinéma : il montrait pour la première fois à l'écran une scène d'amour entre un homme de race noire (Jim Brown) et une femme blanche (Raquel Welch).

- Vendredi 23 février à 20h40 :Bandolero. Réalisé par Andrew V. McLaglen en 1968.

Avec Raquel Welch, James Stewart, Dean Martin, ...

Les Bishop sont des grands bandits. Après un braquage manqué, Dee Bishop (Dean Martin) est arrêté et s'apprête à être pendu. Sauvé par son frère Mace (James Stewart) qui a pris la place du bourreau, ils prennent tous deux la fuite avec une otage Maria Stoner (Raquel Welch). Ils sont poursuivis par le shérif et ses troupes jusqu'à la frontière du Mexique où tous vont devoir affronter les terribles bandoleros.

C'est le premier western pour Raquel Welch alors « Star féminine de la Fox » ! Le réalisateur joue de sa beauté magnétique qui resplendit à l'écran à chaque fois qu'elle apparait.

De son vrai nom Jo Raquel Tejada, Raquel Welch a des origines boliviennes de par son père. Adolescente, elle remporte de nombreux concours de beauté. Mariée à James Welch dont elle gardera le nom toute sa vie, elle entame une carrière de mannequin. Un divorce et un remariage plus tard, c'est son nouveau pygmalion qui la fait entrer à la télé où on peut l'apercevoir, entre autres, dans un épisode de Ma sorcière bien aimée. Elle débute au cinéma avec Elvis Presley dans L'homme à tout faire. Elle devient le sex-symbol de toute une génération en apparaissant nue sous des peaux de bêtes dans Un million d'années avant JC. S'ensuit une carrière avec des films plus ou moins glorieux qui l'amèneront à donner la réplique à Jean-Paul Belmondo dans L'animal de Claude Zidi. Elle met un terme à sa carrière cinématographique et se tourne vers le petit écran où on a pu l'apercevoir dans des séries comme Lois et Clarke, Spin City ou bien encore Les Experts : Miami.

Rendez-vous chaque vendredi à 20h40 sur OCS Géants (canal 53) à partir du 2 février. 

Cycle Raquel Welch - en février sur OCS

par OCS

Cycle Raquel Welch - en février sur OCS

vidéos similaires

lecture autoOUINON
Sur le même sujet Classique