Le Mag TV

Théo Fernandez

Un acteur pas si "irresponsable" que cela !

Interview

Clap de fin pour Irresponsable la série multi primée d'OCS Signature.
3 saisons à suivre les aventures de Julien (Sébastien Chassagne), ce père un peu largué et qui découvre qu'il a un fils de 15 ans.

Théo Fernandez prête ses traits à Jacques, l'adolescent qui a pris seul sa vie en main et qui en plus doit s'occuper d'un père qu'il ne connaissait pas. Après avoir été protégé ou protecteur, il décide de s'émanciper, même si cela doit lui coûter vis-à-vis de ses parents, sa petite amie ou bien encore ses études.
Après tout, il est majeur, mais est-il vraiment prêt à assumer ses choix ?

Théo, comment êtes-vous arrivé dans cette belle aventure ?
Comme à peu près n'importe qui. Je suis allé au casting et je n'arrivais pas à savoir si cela c'était bien passé ou pas. Je pensais que c'était foutu et qu'on ne me rappellerait pas. Je ne pensais pas avoir fait grande sensation, même si je m'étais bien entendu avec Sébastien Chassagne.
Autant le rôle de Julien avait été écrit pour Sébastien, autant le scénariste Frédéric Rosset n'avait pas d'idée préconçue pour le rôle Jacques. Je ne pense pas que ce soit lui qui m'ait choisi, mais au final la production m'a engagé.
 
Pas compliqué de jouer le fils mature d'un père qui ne l'est pas ?
Dans la première saison, il n'est pas vraiment plus mature que son père. Il a encore les codes d'un ado qui est au lycée. Il est face à un adulte fuyant ses responsabilités. Lui, il est le fils qui a grandi sans son père. Mais Jacques est plus droit, le contraste est un peu plus fin entre les deux personnages. Jacques est plus sérieux et plus il va connaître son père, plus il va l'aimer.
Devient-il plus « responsable » avec la majorité dans la saison 3 ? Sans doute mais avec beaucoup de questionnements.

Triste de quitter cette série ?
Oui ! On est tous très tristes !
La fin était très « câlins ». Il y avait une vraie émotion et j'ai lâché quelques larmes sur la dernière scène qui est très belle.
Triste et en même temps je suis très heureux qu'il y ait une fin bien écrite. Éthiquement, j'aime l'idée qu'il y ait une vraie fin.
L'histoire ne s'essouffle pas sur plusieurs saisons comme c'est souvent le cas.
Le plus dur c'est qu'avec les autres acteurs, on ne réalise pas encore vraiment que c'est fini.
On reste en contact, on s'échange des nouvelles sur nos vies.
En tout cas, c'est l'un des projets les plus humains sur lesquel j'ai travaillé..
On quitte une série simple, proche de tout le monde. On a joué « beau » pendant 3 saisons !

Frédéric Rosset, le scénariste,  dit de vous : « il insuffle son humour nonchalant de clown blanc à Jacques, le protagoniste auquel je m'identifie le plus »
Quelque part je le comprends.
Frédéric est en retrait. Il ne se met pas sur le devant de la scène. Il est plus dans la réflexion que dans l'action. Jacques agit pour deux. Il se pose beaucoup de questions.
Connaissant bien notre scénariste, je ne suis pas étonné qu'il dise cela.

Dans cette dernière saison Jacques est enfin majeur. Est-ce qu'on peut dire qu'il sort responsable de ses aventures ?
Dans cette dernière saison, j'ai joué très stable, très mature, très adulte.
Les personnages ne sont pas manichéens, au contraire, ils sont très complexes.
Jacques fait tout pour se chercher. Il ne sait pas vraiment encore qui il est. Il veut vouloir savoir. Il a compris qu'il faut prendre du recul pour avoir une meilleure idée des études à entreprendre et de son avenir.
Il veut se consacrer à sa vie, fait le choix de voyager.
Et puis le personnage évolue. Cela aurait été stupide de changer physiquement et de ne pas changer de mentalité.

Après Irresponsable, vous avez joué dans le Bazar de la Charité, avec un vrai rôle d'adulte enfin ?
Ce rôle c'est ce qui s'en rapproche le plus dans ma carrière. C'est sans doute le plus difficile de toute ma vie.
Les enjeux sont lourds aussi. C'est une très grosse série.
On en sort changé.
Prochainement on me verra aussi dans un rôle très sombre. Dans Stalk, une série qui sortira l'année prochaine sur France TV. Je serai Lucas alias LUX, un jeune hacker, étudiant en école d'ingénieur, qui « stalke » ou espionne les étudiants qui l'ont humilié au cours du week-end d'intégration.
Un personnage bien loin de Gaston Lagaffe ou Jacques !

Saison 3 inédite / OCS Signature / -10
Chaque jeudi à 20h40 à partir du 5 décembre
Jeudi 5 décembre - Épisodes 1 et 2
Jeudi 12 décembre - Épisodes 3 et 4
Jeudi 19 décembre - Épisodes 5 et 6
Jeudi 26 décembre - Épisodes 7 et 8

A voir sur OCS Max canal 51 de la TV d'Orange et en replay sur OCS à la demande. Les saisons 1 et 2 sont aussi disponibles à la demande

Sur le même sujet Interview Série

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

Les nouveautés de la TV d'Orange

OCS sur les réseaux sociaux