Le Mag TV

Une femme d'exception

Une avocate américaine part en croisade pour l'égalité des sexes

Lundi 15 juin à 20h50

Aujourd'hui, si les femmes peuvent travailler, gérer elles-mêmes leurs biens et voter, il n'en a pas toujours été ainsi.
Dans les années soixante, aux États-Unis, Ruth Bader Ginsburg se bat pour faire changer certaines lois discriminantes pour la société féminine. Elle est une pionnière de la lutte pour l'émancipation des femmes.
Admise à l'université de Harvard, elle choisit d'y étudier le droit. Dans ce monde exclusivement masculin, sa présence relève de l'anomalie. Le doyen lui demande ce qui l'amène à vouloir prendre une place qui aurait pu être attribuée à un homme.
Sortie major de sa promotion, elle se heurte à l'injustice faite aux femmes pour trouver un travail et décide d'utiliser ses compétences juridiques pour défendre leurs droits.
La jeune avocate veut convaincre les tribunaux fédéraux que les lois imposées aux femmes sont anticonstitutionnelles. Elle est même soutenue de manière inconditionnelle par son mari. Ils forment un couple tout en contraste avec ceux de l'époque et réalisent déjà l'égalité des sexes dans leur mariage.

Celle que l'on surnomme la « célèbre RBG » est aujourd'hui âgée de 85 ans. Elle est juge et siège à la Cour Suprême. C'est l'une des plus grandes figures progressistes des États-Unis.

La réalisatrice américaine a déjà signé Le Pacificateur (1997) avec George Clooney et Nicole Kidman, Deep Impact (1998) avec Robert Duvall, Un monde meilleur (2000). Elle fait partie des sept cinéastes qui ont travaillé sur la série télévisée The Leftovers.

Drame américain de Mimi Leder / 2019 / Avec Felicity Jones (Ruth Blader Ginsburg), Armie Hammer (Martin Ginsburg), Kathy Bates (Dorothy Kenyon)

Retrouvez l'adaptation de la véritable histoire de cette femme hors du commun sur Ciné+ Club (canal 63 ) dans le bouquet Ciné Séries Max de la TV d'Orange.
 

Sur le même sujet Biopic Drame

Et aussi dans les bouquets cinéma séries

Découvrir OCS

Les nouveautés de la TV d'Orange

OCS sur les réseaux sociaux