Le Mag TV

Vingt-cinq

25 ans de réflexion ou la triste comédie des jeunes d'aujourd'hui !

Tous les jeudis à 20h35

Jérémy et Julie sont de retour à Paris après deux ans passés ensemble à New York. À leur arrivée à l'aéroport de Paris, elle lui annonce qu'elle préfère le quitter et qu'elle souhaite qu'il fasse sa vie sans elle et qu'il réapprenne à vivre. Déstabilisé par cette rupture, il retourne vivre chez ses parents et retrouve ses meilleurs amis Jonas, Adrien et Alex. Alors qu'ils s'apprêtent à grandir et passer le cap des 25 ans, ils se rendent comptent tous les 4 qu'ils n'ont encore rien fait de leur vie.
Expérience personnelle ou professionnelle, aucun d'entre eux n'a vraiment réussi. Ils se cherchent tous un peu et la trentaine se profile à l'horizon.
La série écrite par Bryan Marciano, qui se sert de beaucoup de ses souvenirs personnels, aborde tous les thèmes qui concernent ces « millennials ». Les échecs sentimentaux dont on pense qu'on ne s'en remettra jamais, les familles recomposées, l'homosexualité, tout est réuni pour dépeindre un portrait de cette jeunesse qui nourrit encore des rêves malgré les difficultés de la vie. 25 est un pont vers demain, vers l'âge adulte ?

Interview croisée de Géraldine Nakache productrice de la série et de Bryan Marciano, auteur, acteur et réalisateur de la série.


Géraldine Nakache : J'aimerais savoir pourquoi et quand tu as eu envie d'écrire ?
Bryan : Au départ, je travaillais en maison de disques, puis j'ai managé une artiste, IRMA, et en juillet 2013 je me suis arrêté : chômage à 24 ans. Je m'ennuie, alors je fais des déjeuners pour occuper le temps, mais rapidement tu comprends que les gens, à 14h, ils bossent ! Donc à un moment ils arrêtent de décrocher et tu n'as plus rien à faire. Un jour, j'ai déjeuné avec un pote qui m'a dit « si tu restes comme ça à trainer, tu penses qu'il va t'arriver quoi ?! » et notre conversation était très drôle, alors je suis rentré chez moi et je me suis mis à retranscrire toute notre discussion. Et ça m'a plu. Alors j'ai écrit, plus. Tous les jours. Des scènes de ma vie ou de la vie de mes potes.


À quel moment tu t'es dit que ces histoires pourraient faire l'objet d'un film ou d'une série ?
En fait, il m'était venue une scène assis sur un banc avec mes potes où on réalisait « dans 5 ans, on a 30 ans et on n'a pas fait grand-chose », parce qu'il se trouve que j'avais 25 ans ce jour-là. Et je me suis dit qu'il y avait peut-être un truc à raconter. Ensuite c'est le travail avec des amis scénaristes qui m'a permis de structurer tout ça : j'ai eu la chance d'être entouré de Yohan Gromb, Noé Debré, et Anthony Marciano, mon frère.

Et qu'est-ce qui t'a amené à faire la réalisation ?
Quand j'ai fini d'écrire les 5 premiers épisodes, je suis allé te voir (Géraldine Nakache) pour te proposer de venir en réaliser. En fait quand j'écrivais, j'avais les images en tête de ce à quoi ça ressemblerait, j'avais déjà des idées très précises de la forme que ça devrait prendre, avec pour référence les 3 films qui sont tout en haut du podium pour moi : "Garden State", "Magnolia", "Eternal Sunshine", et "Les Sopranos" ... Il était question que tu réalises au moins le pilote, et finalement, en voyant à quel point j'avais toute la série en tête, tu m'as poussé peu à peu à tout réaliser moi-même, et j'en suis finalement très heureux.

Bryan Marciano a obtenu le prix du Meilleur acteur au Festival Séries Mania.


"Vingt-cinq", à voir dès le jeudi 25 octobre à 20h35 sur OCS Max et en replay sur OCS Go.

Sur le même sujet Série