Le Mag TV

Animaux Stars

Bernard Montiel, un animateur pas si bête, au contraire !

En novembre

On ne présente plus Bernard Montiel. Celui qui a toujours des allures de jeune homme est pourtant un véritable baroudeur, du PAF, mais aussi du petit et grand écran. Ce natif de Casablanca a passé toute son enfance à Bordeaux.
C'est là qu'il étudiera le droit et sera... clerc d'huissier de justice à Libourne.
Ce passage de sa vie lui vaudra quelques années plus tard, lorsqu'il aura acquis son statut  de vedette sur TF1, quelques remarques de personnes qu'il avait connues à cette époque.
Spécialiste des constats d'adultère ou des saisies, ceux qu'il croisait dans la rue lui déclaraient, non sans humour : « on préfère vous voir maintenant chez nous via la télé que lorsque vous faisiez votre premier métier...»
Le temps de deux saisons de Section de recherches il est aussi devenu procureur. Il avait demandé à être sévère et ne jamais rire pour trancher avec son ton léger de Vidéo Gag.
Bernard Montiel, c'est aussi l'interviewer des plus grandes stars.
Bref, c'est un homme qui est resté modeste et qui prend plaisir à se retrouver seul dans sa maison vers la dune du Pyla.
Seuls les animaux lui manquent, mais il les respecte trop pour leur imposer une vie parisienne.
Promis, quand il sera à la retraite, on pourra le voir le long des plages d'Aquitaine promener deux labradors.
En attendant il prend un grand bonheur tous les mois à parler de condition animale en compagnie d'invités prestigieux. En novembre ce sera Yann Arthus Bertrand.

Tout de même Bernard Montiel, quand vous jetez un regard en arrière, vous vous dites quoi ?
Rien ! Je ne regarde pas en arrière. Après 35 ans de télévision, je n'éprouve aucune nostalgie. Je fais partie du club des animateurs qui sont toujours là, qui ont duré, mais je préfère regarder devant. Je ne me projette pas.
J'ai une belle vie, pendant le confinement j'étais chez moi, vraiment très, très bien au Pyla. J'y ai retrouvé la vie, la vraie. Je faisais de longues balades en forêt avec les écureuils et tous les animaux qu'on peut y croiser.
Paris ne me manquait pas du tout, même si j'aime cette ville pour la culture.
J'aime trop les animaux pour leur imposer un rythme parisien !

Alors Animaux Stars est une émission importante pour vous ?
Oui c'est un peu mon bébé ! Je m'occupe de tout ! Je choisis les invités, je prépare mes fiches, mes questions, je bosse comme un malade ! Et je travaille avec une très bonne équipe. J'ai besoin d'être bien entouré.
J'ai une vraie passion animale. Je vais toujours vers eux, même les plus méchants qui bien souvent s'assagissent à mon contact.
Je voulais partager cette défense des animaux et voulais en parler sur le ton de la confidence.
Avec mes invités, on se rend compte au cours de l'interview que l'homme se bâtit sur son passé et surtout sur son enfance. Le rapport à l'animal qu'il peut avoir à cette période de sa vie va l'aider à construire l'adulte qu'il sera.
Si aujourd'hui Yann Arthus-Bertrand (l'invité du mois de novembre), enlace les arbres, filme la nature avec amour, c'est qu'il s'est construit tout petit avec les chiens avec qui il dormait.

Bernard, comme dans l'émission, vous allez être soumis au Quizz animaux.
Quel est votre animal préféré ?
Le labrador. J'aime tous les animaux ou presque, mais le labrador a ma préférence. Il reste un bébé toute sa vie. Il est docile, il a une belle intelligence, il sait vous consoler et en plus il est facile à vivre.
J'ai failli craquer sur celui qui est présenté par la vétérinaire Laetitia Barlerin dans l'émission avec Yann Arthus-Bertrand.
C'est aussi le chien des Présidents ?
Oui, tous en ont eu. Némo, celui des Macron est tout le temps collé à eux. Ils l'ont adopté alors qu'il était battu. Après quelques bêtises, il devient plus sociable et retrouve le caractère qui colle à sa race.

Un animal effrayant ?
Les araignées ou les scorpions. Ils sont sournois. Lors d'une randonnée en Tunisie, j'en ai découvert un dans ma chaussure et en Afrique du Sud, j'ai mis ma main sur un arbre qui en était infesté, j'ai eu la peur de ma vie. Les araignées sont terribles aussi ! Petites ou grosses elles peuvent être très dangereuses et sont toujours là où on ne les attend pas.

Un animal à protéger ?
Tous bien sûr, mais je dirai quand même les abeilles. Elles sont importantes pour notre équilibre, pour la flore grâce à la pollinisation. Elles sont beaucoup plus importantes qu'on ne le croit !
Mais j'essaie de protéger tous les animaux. Il m'est même arrivé de m'arrêter sur la route pour m'occuper d'un hérisson et le remettre sur le bas-côté pour éviter qu'il se fasse écraser.

Beranrd Montiel un animal ?
Un oiseau, un aigle. Voler c'est la liberté. J'aime l'idée que voler c'est être au dessus. En hauteur, l'air y est plus sain.
Je retrouve cette sensation chez moi, en haut de la dune du Pyla.
J'ai beaucoup aimé le documentaire de Yann Arthus-Bertrand sur la terre vue du ciel. On voit les cimes des arbres et comment ils se respectent afin que leurs branches ne se touchent pas...

Plus qu'une émission sur la condition animale, Animaux Stars c'est aussi un lieu de confidences avec des gens de tous horizons dont l'image change lorsqu'ils parlent des animaux et l'importance qu'ils ont dans leur vie.
Les animaux sont bien plus souvent respectueux du monde qui les entoure, bien plus que le premier d'entre eux : l'Homme.
CDFD avec Animaux Stars
Rendez-vous sur le canal 117 de la TV d'Orange.

Sur le même sujet Interview

Et aussi dans les bouquets Famille

Livstid

Livstid

Dimanche 8 novembre, 20h50

La TV Orange sur les réseaux sociaux