Le Mag TV

Free solo

L'ascension la plus dangereuse de l'Histoire

Dimanche 24 mars à 20h40

Ce film a remporté l'Oscar du meilleur documentaire et raconte l'histoire d'Alex Honnold, le premier à escalader à mains nues El Capitan, une formation rocheuse haute de 915 mètres dans le parc national américain de Yosemite.
Malgré les réticences de son entourage, Alex Honnold a réalisé le plus grand exploit dans l'histoire de l'escalade extrême, le free solo, une véritable prouesse technique et physique en moins de quatre heures.

C'est en 2017 que l'escaladeur décide de grimper l'emblématique mur de granit  en "solo intégral", c'est-à-dire sans aucune corde ni équipement de sécurité.
Réveillé à l'aube, vêtu de son tee-shirt rouge et de son pantacourt en nylon, il prend son petit-déjeuner habituel composé d'avoine, de graines de lin, de graines de chia et de myrtilles avant de prendre la route vers la prairie d'El Capitan.
Au pied de la falaise, il enfile une paire de chaussures d'escalade antidérapantes, attache un petit sac de craie autour de sa taille afin que ses mains restent sèches, et trouve la première prise à laquelle s'accrocher...
 
Le freerider met à l'épreuve ses capacités physiques et doit compter sur la force de ses doigts, de ses avant-bras, de ses orteils et de ses muscles abdominaux, ainsi que sur sa souplesse et son endurance. Mais la véritable épreuve est de garder son calme, seul sur un front de falaise, à des centaines de mètres au-dessus du vide tout en exécutant des postures complexes.
Alex Honnold a cette capacité mentale de pouvoir contrôler la peur. Sa tolérance envers les situations terrifiantes est telle que des neuroscientifiques ont étudié les zones de son cerveau liées à la peur, à la recherche d'éventuelles différences avec celles  du cerveau du commun des mortels.
Alex, lui, l'exprime ainsi : « lors de performances en solo intégral, j'ai évidemment bien conscience que je suis en danger, mais la peur ne m'est d'aucune aide lorsque je suis là-haut. Elle ne fait qu'entraver ma performance, alors je la laisse simplement de côté. »

Pour voir ce magnifique documentaire, rendez-vous dimanche 24 mars à 20h40 sur National Geographic (canal 123) sur la TV d'Orange.

Sur le même sujet Documentaire

Et aussi dans bouquet Famille

Les nouveautés de la TV d'Orange

La TV Orange sur les réseaux sociaux