Le Mag TV

Amélie Goudjo

Le handball à fleur de peau

Interview

Amélie Goudjo
Amélie Goudjo

Vice-championne du monde de Handball féminin en 2009, 100 sélections avec le maillot des Bleues, il était évident de retrouver Amélie Goudjo après une retraite bien méritée sur le bord des terrains pour commenter les matchs sur beIN SPORTS.

Amélie, comment vous est née la passion du handball ?
Je suis de la génération 80, celle qui regardait le sport à la télévision. Au départ ce n'est pas le hand qui m'intéressait, mais toutes les compétitions, Roland Garros, les JO... J'avais quelques idoles comme Monica Seles ou Surya Bonaly. Forcement on s'identifie. Cela m'a mis des rêves en tête.
Vers 14/15 ans la passion est venue petit à petit. J'ai commencé à jouer au handball à l'école, puis j'ai été repérée et mon parcours professionnel a commencé.
J'aime ce sport car il faut beaucoup d'adresse. Il faut aussi avoir des bras et des jambes solides. Et puis le cerveau compte beaucoup. Il y a toute une démarche tactique pendant les matchs. Le savoir sur le terrain n'est pas que dans la voix du coach. C'est un sport coopératif et les joueuses peuvent aussi avoir des solutions pour gagner.

Comment vous êtes-vous retrouvée derrière en micro à commenter les matchs de vos consœurs ?
Cela a commencé par un échec !
Comme j'ai été écartée de la sélection en équipe de France pour les JO de Londres en 2012, beIN SPORTS m'a contactée. C'était un vrai coup dur, les blessures sur le terrain, ce n'est rien à côté. Alors le fait de pouvoir vivre les matchs en les commentant m'a fait du bien. J'ai enchaîné sur les chaînes du groupe Canal pour l'Euro féminin en Serbie et finale de la coupe de France féminine à Bercy.
En 2015, beIN SPORTS m'a recontactée pour la Ligue des Champions et je suis toujours là.

Sur le même sujet Interview

Plus de sports

Les nouveautés de la TV d'Orange

La TV Orange sur les réseaux sociaux