Le Mag TV

Rodolphe Pires

Le rugby comme moteur dans l'existence

Interview

Rodolphe Pires
Rodolphe Pires

À XIII ou à XV, le rugby n'a pas de secret pour lui. Sur beIN SPORTS, il partage avec tous son amour et sa passion pour le ballon ovale.

Les fans de rugby vous connaissent, mais pour les autres qui êtes-vous ?
Je suis né à Albi. Tout petit, je suis tombé dans le chaudron ! J'ai eu une éducation très personnelle, mais aussi sportive. En rugby, il y a deux codes majeurs, le jeu à XIII et à XV. J'ai pratiqué les deux. À 16 ans, je suis parti voir le monde, à mon retour j'ai eu l'envie de devenir journaliste, avec le désir de raconter le rugby, à l'écrit ou à la télévision.
J'ai fait mes premières armes dans une radio catholique. On travaillait à l'évêché ! Puis je suis parti à Paris en agence de presse où j'ai appris la rigueur de l'écriture et le choix des mots. Je suis devenu pigiste régulier pour le groupe AB. C'est là que j'ai eu le premier contact avec le commentaire. Il y a eu ensuite Pathé Sport, puis Sport +, Canal + et en 2012, Charles Bietry m'a demandé de prendre la direction du service rugby de beIN SPORTS.  
Le style Pires ?
Mon style ? C'est en avoir sans avoir l'air d'en avoir ! Vous savez, on ne fait que de la télé ! Ce n'est que du sport. Ce n'est qu'un jeu ! Je ne suis pas professeur de rugby. Nos téléspectateurs viennent pour se détendre devant un spectacle, un match. Il y a un début et une fin. Et nous sommes là pour le raconter, sans connaître le scénario à l'avance. On y glisse quelques informations. On doit être sérieux, sans se prendre au sérieux.
Avec les consultants, on essaye d'y mettre de la vie et de rendre heureux ceux qui nous regardent pendant 80 minutes.
  La place du rugby sur beIN SPORTS ?
Le rugby s'est construit sur la chaîne de par la volonté de Charles Bietry. Le football était le fer de lance de beIN, mais il voulait en faire une vitrine multisports. À ses yeux, le rugby devait en être un des piliers, comme la NBA ou le tennis. En obtenant les droits de la NRL, le championnat d'Australie, cela nous a permis de proposer ce sport 11 mois sur 12. Puis nous avons acquis les droits qualitatifs de la coupe d'Europe. C'est un championnat qui a grandi avec nous. Nous avons accompagné l'EPCR (European Professionnel Cup Rugby), ses dirigeants. Nous avons une croissance conjuguée. En plus il y a des clubs français en compétition !

La Champions Cup ?
Les week-ends des 11 et 18 janvier auront lieu les 5e et 6e journées. Elles seront importantes pour les équipes françaises en lice. Elles seront des juges de paix. Mais il y a une météo favorable pour les clubs français et quatre d'entre eux peuvent encore espérer aller en quarts de finale.
Toulouse va se confronter à Leinster, tandis que Le Racing 92 sera face à l'Ulster. Les autres affiches sont toutes aussi prometteuses : Montpellier - Newcastle, Toulon - Edimbourg, Exeter - Castres et enfin Lyon - Saracens. Toulouse et le Racing ont marqué les esprits lors des précédents matchs, il y a fort à parier qu'ils vont continuer à assurer le spectacle.

Un mot de Rugby pack ?
C'est la meilleure émission depuis Le grand échiquier de Jacques Chancel !
Au départ, il n'y avait qu'un seul numéro, le samedi à 11 heures. Avec Louis Bonnery et Dimitri Yachvili nous parlons de l'actualité du rugby à XIII et à XV. C'est la seule émission qui traite des deux à part égale. Il n'y a pas deux chapelles mais une seule.
Avec les coupes d'Europe, il y a un deuxième Rugby Pack qui a vu le jour. Les week-ends de compétition, l'émission commence le samedi à 14h avec le premier match et se termine à 18h30. Et le dimanche nous suivons à nouveau tous les matchs.
C'est une belle équipe de garçons avec une seule fille pour assurer les commentaires et les reportages. Je suis entouré de Clémentine Sarlat, Pierre Bègue, Vincent Pochulu, Bertrand Bégué, Laurent Bidot et Frédéric Viard. Se joignent à nous les consultants, Erik Bonneval, Dimitri Yachvili, Nicolas Jeanjean, Benjamin Boyer et Nicolas Candelon.
Ils sont tous formidables !

Plus de sports

Les nouveautés de la TV d'Orange

La TV Orange sur les réseaux sociaux