Le Mag TV

Thomas Villechaize

L'homme pour qui le handball n'a pas de secret

Interview

Thomas Villechaize
Thomas Villechaize

Sur beIN SPORTS, Thomas fait partager sa passion au public avec un ton décalé, de l'humour et beaucoup de rigueur !

Les fans de handball vous connaissent, mais pour les autres qui êtes-vous ?
Je suis parisien, mais j'ai fait toutes mes études à Aix en Provence à Sciences Po puis une école de journalisme à Marseille. C'est tout à fait normalement que j'ai commencé au bureau local de RMC. J'ai eu la chance de rentrer dans le réseau des régionales de France 3 et de faire ce qu'on appelle « la tournante » qui permet d'obtenir un CDI, mais qui oblige à tourner de régions en régions. Ce périple m'a conduit de la Lorraine à La Rochelle, puis dans le Nord. J'ai fini par me poser en Picardie pendant deux ans. Après avoir fait du journalisme politique, économique, social je suis passé au sport et j'ai présenté une émission qui s'appelait « Midi Sports », un présage !
J'ai rejoint ensuite Infosport où j'ai rencontré Thomas Thouroude à qui je dois beaucoup. Puis, il y a eu Canal + et beIN SPORTS où je suis arrivé dès les débuts de la chaîne.

La passion sport ?
J'ai toujours eu une passion pour le hand, je l'ai d'ailleurs pratiqué modestement quelques années au poste de gardien. On peut être petit et être tout de même un bon gardien comme Rémi Desbonnet. En jouant à l'UNSS je me suis épanoui. J'ai joué à l'AUC, au Racing à Paris, puis avec l'IEP. Je suis un fan absolu, cela me vient sans doute des moments passés à regarder les exploits des Barjots, des Bronzés.
J'ai aussi une passion pour le football américain. L'été j'allais souvent en vacances chez mon oncle Hervé, acteur à Hollywood (le célèbre Tatoo de la série L'île fantastique). J'assistais à beaucoup de matchs, J'adorais le jeu de Montana. Je voue un culte un peu démesuré à Tom Brady. Je rapportais beaucoup de gadgets achetés à l'issue des matchs. Donc foot américain oui, mais mon sport de cœur reste le handball.

beIN Sports ?
Un vrai bonheur dès le début ! J'ai commencé par présenter L'expresso, la matinale qui revient sur tous les événements sportifs en compagnie de Vanessa le Moigne. C'était un moment fantastique, fort. Pas facile non plus de se lever tous les matins à 4 heures, mais le plaisir en plateau était là. Une complicité nous unissait.
Puis Charles Bietry et Florent Houzot m'ont fait la proposition de m'occuper du handball, un sport que je connaissais un peu pour l'avoir pratiqué.

L'Euro de Handball féminin a lieu en France. Les Françaises championnes en titre peuvent espérer réitérer l'exploit ?
C'est possible, car impossible n'est pas français ! Elles sont portées par un élan absolu.
De plus cet Euro est qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Il y aura de grosses adversités, notamment avec les Russes.
Olivier Krumbholz, leur entraîneur, exerce sur elles une pression positive qui doit leur donner l'envie de bien faire.
Et puis elles vont jouer sur des terrains français avec la famille et les amis pour les soutenir.
Ce sera plus fort !

En handball, il y avait les garçons, maintenant les filles comptent aussi ?

Il y a eu les exploits des garçons et cela a créé une saine émulation chez les filles.
Elles ont suivi l'exemple.
Comme dans le football, les garçons se sont exportés à l'étranger. Les filles aussi. Certaines sont parties en Hongrie où elles se sont durcies, aguerries. Elles se sont forgé un moral d'acier. Et en sport, la performance appelle la performance. Nous avons une belle et forte équipe féminine.

Un mot sur L'expresso ?
Avec Vanessa Le Moigne, cette émission on l'a créée, arrêtée et on la refait !
A l'occasion de la Coupe du Monde de football on l'a reprise avec beaucoup de passion.
On recommence, mais avec un rythme moins soutenu, juste le week-end, plus la semaine.
Vanessa et moi, nous sommes devenus parents entretemps, nous avons eu chacun un bébé qui nous a fait mûrir. Notre émission aussi !
On essaye d'être original, d'aller sur le terrain en extérieur. De raconter le sport sans se prendre au sérieux mais avec beaucoup de rigueur.
Le 23 décembre, nous serons à Tignes pour les Etoiles du Sport. Tous les grands sportifs français participeront à cette émission. Notre cadeau juste avant Noël !