Le Mag TV

120 battements par minute

Un film coup de poing

Nathan, Sean et tous les autres : des militants en colère

logo de la chaine
120 battements par minute

Les années Sida vues à travers le prisme d'Act Up

Début des années 90, le Sida fait des ravages en France. Depuis 10 ans, il tue, dans la communauté homosexuelle, la plus durement touchée, mais aussi les hémophiles.

Une association, Act Up, se bat pour les malades et contre ce qu'elle appelle l'absence de prise de conscience des pouvoir publics. Act Up lutte aussi contre les laboratoires qu'elle accuse de spéculer sur les médicaments et leur mise en vente.
Le film est le récit de ce combat, mené par une poignée de militants activistes. Au cours des réunions hebdomadaires de l'association, Nathan (Nahuel Pérez Biscayart) va rencontrer Sean (Arnaud Valois). Il va épouser la cause et tomber amoureux.
Sean est séropositif, Nathan, non. Ensemble, ils vont entamer un combat qu'ils savent tous les deux perdu d'avance.
Ensemble, ils vont lutter avec leurs compagnons d'infortune contre ce système qui assimile homophobie drogue et maladie. La pandémie était là mais personne ne voulait l'assumer.
120 battements par minute est à la fois une histoire d'amour et une histoire tout court. Celle de jeunes, bien souvent perdus, sans réponse à leurs questions, leurs angoisses aussi face à cette mort qui fauche chaque jour l'un d'entre eux.
Des scènes fortes émaillent le film comme la distribution de préservatifs dans une école ou bien encore les actions contre les laboratoires qui ne remplissent pas leur rôle.
Les acteurs, autour du couple, plus justes les uns que les autres apportent un réalisme et une crédibilité forte à l'histoire.
le film est porté par la musique d'Arnaud Rebotini, l'un des pères de l'électro à la française. Son remix de Smalltown Boy de Bronski Beat replonge le spectateur dans l'ambiance des années 90.  Elle enrobe chaque scène pour y apporter joie de vivre ou colère.
Entre film et documentaire, 120 BPM est également le témoignage d'un militant, Robin Campillo. Il a écrit le scénario avec Philippe Mangeot, lui aussi ancien membre d'Act Up. Hugues Charbonneau, le producteur, a milité avec eux dans les années 90. Un bel hommage à ceux qui ne sont plus là, mais aussi aux vivants qui perpétuent leur mémoire.
Le film a obtenu le Grand Prix du Jury à Cannes et représentera la France aux Oscars.


Réalisateur : Robin Campillo / Drame / France / 2017

avec Nahuel Pérez Biscayart , Arnaud Valois, Adèle Haenel...
Disponible le 23 décembre à l'achat à 11,99€ et en location à 4,99€ en SD, HD et Ultra HD

120 Battements par minute : bande annonce Orange

par VODOrange

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean. Réalisé par Robin Campillo, avec Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel

vidéos similaires

lecture autoOUINON
Sur le même sujet Drame