Le Mag TV

Insidious : la dernière clé

Médium et esprits maléfiques, un duel obscur des plus terrifiants

logo de la chaine
Insidious : la dernière clé

La maison hantée de tous les cauchemars

Retour dans le passé : bien avant l'effroyable affaire Lambert (Insidious 1 et 2), la médium Elise Rainier (Lin Shaye) reçoit un étrange appel à l'aide. Depuis son arrivée à Five-Keys au Nouveau-Mexique, une famille est victime d'événements paranormaux inexpliqués.
Accompagnée de ses deux assistants, Specs (Leigh Whannell, le scénariste de la franchise Insidious) et Tucker (Angus Sampson), la brillante parapsychologue s'apprête à affronter le cas le plus effrayant et le plus personnel de son histoire.
En effet, elle doit intervenir dans sa propre maison et faire face au démon qui la hantait dans son enfance.

Réalisé par Adam Robitel, ce quatrième volet de la franchise Insidious, initiée en 2011 par James Wan ("Saw" et "The Conjuring"), lève le voile sur l'enfance de la  médium et donne la clé manquante pour comprendre la saga dans son ensemble.
On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès des précédents opus : une ambiance sombre et horrifique truffée de rebondissements (jump scare), sans oublier l'humour décalé des deux chasseurs de fantômes.
Avec un minimum d'effets spéciaux, le film est principalement porté par la musique de Joseph Bishara, inspirée de celle de "L'Exorciste", et l'interprétation de Javier Botet. Par son apparence physique, l'acteur espagnol qui mesure 2 mètres pour 55 kilos, est devenu l'interprète de monstres le plus demandé d'Hollywood.

Réalisateur : Adam Robitel / Épouvante-horreur / 2017 / Etats-Unis
Avec : Leigh Whannell, Lin Shaye, Angus Sampson, Kirk Acevedo, Caitlin Gerard, Spencer Locke...

Disponible le 3 mai à l'achat à 13,99 € et en location à 4,99 €.

Sur le même sujet Horreur